New-Zealand, here we go !

3 semaines en Nouvelle-Zélande, 19 nuits, 2500 km.

De la forêt tropicale, des sommets arides, des collines verdoyantes, des étendues lunaires, des cascades, des glaciers, des criques… et des vignobles.

De très, très beaux vignobles. Ce n’était pas l’objectif du voyage, loin de là, mais comment ne pas faire un crochet et sacrifier 2 journées de rando pour découvrir un peu ce qui se fait côté vin, à près de 20 000 km de l’hexagone ?

cloudybay

Le vignoble peut-être le plus célèbre de Nouvelle-Zélande : Cloudy Bay. Le luxe de LVMH, version pays du kiwi.

Deux journées donc, l’une à arpenter la Marlborough Valley (l’une des principales régions viticoles du pays) et l’autre la région dite Central Otago, plus au sud.

Nous avons pris notre temps, et passé près d’une heure dans chacune des wineries visitées : notre sélection s’est faite sur place et avec intuition, peu de recherches préalables. Envie de diversité (taille de la maison, philosophie, cépage…), et de praticité, dans un pays où la prochaine station essence peut s’avérer être à quelques centaines de kilomètres. Ah, et avec une mission en fil rouge : trouver LA bouteille de Pinot Noir à ramener pour mes amis-amateurs-challengers des bonnes choses !

cellardoorseresin

Chaque domaine qui se respecte dispose de son « cellar door » : son caveau de dégustation, ouvert au public. Ici, celui du domaine en bio Seresin, dans la Marlborough Valley.

lacuktureduvincommenceadevenirimportantehaha

Où comment le vin prend une place de plus en plus importante dans la culture néo-zélandaise. #pinotnoirpower #jeveuxlamemeadresse

La 1ère bonne surprise, c’est que le pays a très bien su développer l’oenotourisme : dans chaque région viticole, on vous confie une carte de tous les domaines, avec leurs spécificités et leurs horaires d’ouverture.

La seconde bonne nouvelle, c’est que nous arrivons après la haute saison touristique, et en pleines vendanges : si certaines propriétés n’ouvrent plus leurs portes au public, nous avons la chance d’avoir des néo-zélandais plus détendus et plus disponibles qu’au coeur de l’été ou des foules de touristes… sans parler des couleurs de la vigne, qui sont à tomber !

Mais place aux photos, le vignoble kiwi est trop photogénique pour s’étendre en bavardage !

lavuedepuisSEResin

Vue depuis le cellar door de Seresin. #mamamia #ivredupaysage

chardfarm

laccesachardfarm

L’un des tous premiers vignobles de Central Otago : Chard Farm, à moins d’une 1h en voiture de Queenstown. Aridité et… route escarpée pour y arriver !

chardfarmetnotrebolide

Notre bolide à nous, complètement inaperçu au milieu des vignes. Ou pas. #van #freedom #leridiculenetuepas

vignoblewanaka

Au petit matin depuis la petite ville de Wanaka… La plupart des vignes sont protégées par de grands filets tant que les vendanges ne sont pas faites, pour empêcher les oiseaux de grappiller les baies… Une sacrée organisation et une belle galère pour les vendangeurs qui doivent passer dessous !

bannockburn

En plein Central Otago, la région de Bannockburn, « Coeur du désert » : les vendanges peuvent avoir lieu un mois en avance par rapport aux vignobles situés à moins de 30 minutes de voiture ! #sécheresse #paysdefou

aquelquesminutesdevoitureunclimatarideunmoisplustardlesvendanges

Après les vignes luxuriantes et massives de la Marlborough Valley, les pieds de vigne chétifs et bien secs de l’Otago…

dgetlunchCarrick

Lunch dans le jardin du domaine Carrick. Beaucoup de cellar door proposent aussi un espace restauration légère, avec souvent un cadre… sublime.

seresindesfutsenpagaille

Du fût, encore du fût… Toujours issus de France, s’il-vous-plaît, mais malheureusement beaucoup trop présents en bouche ensuite… #maisoùestlefruit #toomuchwood

philoxerrafree

Vous savez, le petit puceron qui a détruit près de 95 % du vignoble français au début du 20ème siècle ? Eh bien, il n’est pas encore arrivé en NZ. Ce qui signifie (attention ça devient technique) que tous les vins kiwi sont issus de vignes en franc de pieds. Tant que l’on ne ramène pas nos godillots crottés chez eux. #britishdiplomacy

Une mention particulière au tout dernier domaine visité, AURUM, le plus petit domaine de Central Otago (4 hectares), tout jeune (15 ans), mais où le propriétaire nous a accueilli avec beaucoup de passion, d’humour, et de gentillesse. C’est d’ailleurs là, après 3 semaines et plus de 17 Pinot Noir testés, que nous avons décidé de notre grand gagnant : la cuvée MATHILDE, 100 % Pinot Noir donc (♥♥♥).

Aurumetsonpatron

Le propriétaire du domaine, et l’ensemble de sa gamme. Parce qu’en plus de faire du bon vin (bio), ils sont gentils et très drôles, chez Aurum.

Une pensée aussi pour Audrey, une Bourguignonne en PVT à Cloudy Bay, qui nous a offert une dégustation d’anthologie et de précieux conseils pour nos visites à venir. Thank you so much !

balancelledecloudybay

La balancelle de Cloudy Bay, pour se laisser bercer après la dégustation… #rythmeeffréné

Les domaines visités :

Dans le Marlborough :

  • Allan Scott
  • Cloudy Bay
  • Saint Clair
  • Seresin (domaine en biodynamie, label Demeter)

Dans la région de Central Otago :

  • Amisfield
  • Chard Farm
  • Carrick
  • Aurum (domaine en culture biologique)

Et mes coups de coeur de dégustation (notre winner en moins) avec les prix de la bouteille au domaine :

  • Cloudy Bay : Te Koko 2012, (100 % Sauvignon) 49,90$ : fumé au nez, puissant mais avec de la souplesse en bouche, un vin très bien travaillé (vieillissement 18 mois en fût + 18 mois en bouteille)
  • Saint Clair : Pioneer Block 5 Grüner Veltliner 2013, 25,90$ : la découverte d’un cépage autrichien, très clair, presque blanc. Frais, « crispy » mais gourmand.
  • Seresin : Leah Pinot Noir 2013, 36$ : vieilli 10 mois en barrique, avec des arômes de champignon, d’humus, un vin de caractère, mais que j’ai adoré.
  • Amisfield : Lowburn Terrace Riesling 2014, 25$ : Près de 60g de sucre résiduel pour ce Riesling, mais une grande fraîcheur, avec un très bel équilibre acidité/maturité.
lesreglesdedegustation

Pas de moutons dans la salle de dégustation s’il-vous-plaît. #humouranglais #sheeppower

DGAmisfield

Amisfield, ou le bon gros géant de Central Otago. Avec quand même 2-3 choses intéressantes… mais à quel prix ! Le seul Pinot Noir qui m’a un peu séduite : 120$. #muhahaha #cavapaslatête

bebespiedsPeninsuledeBanks

Bébés pieds de vigne sur la Péninsule de Banks, sur les hauteurs d’Akaroa, l’une des premières régions à avoir cultivé la vigne dans le pays. #socute #paradise #rdvdans6ans


Pour tout savoir sur le vignoble de Nouvelle-Zélande : la page consacrée sur le blog Frogs in NZ.

peninsuledebanks

Et donc, des fois, t’as une parcelle de vigne comme ça, au milieu de rien. Et puis c’est tout. #paysdefou #BanksPeninsula #totalfreedom

 

4 Responses to “New-Zealand, here we go !

  • C’est trop beau ! J’ai hâte de voir toutes les photos 🙂

  • ben dis donc, ça c’est du voyage! et alors, c’est aussi beau que dans le seigneur des anneaux, le pays qui a fait rêver de la Nouvelle-Zélande. J’ai l’impression que le vin coûte un bras, non?
    Beau voyage à vous
    bises

  • Claire Grandjacquet
    1 année ago

    Tu n’as pas été influencée par le prénom du vin pour choisir le meilleur???

Une question ? Un avis, une remarque sur cet article ? C'est ici !