Une virée en Allemagne

(REPORTAGE)

L’autre jour, j’ai rendu visite à mon ami N., de l’autre côté de la frontière.

Honte à moi, voilà près de quatre ans qu’il s’y est installé, et je n’avais toujours pas daigné y mettre les pieds. Pas rancunier, il m’avait concocté la parfaite petite soirée, pour me faire découvrir la magnifique petite bourgade qu’est Trêves / Trier.

Mais déjà en chemin, passées les zones plutôt sordides qui bordent l’autoroute du côté de Thionville, j’en ai pris plein les pupilles : la route longe la Moselle, les flans des collines sont recouverts de vignes et de villages plus colorés les uns que les autres, la végétation est luxuriante (il pleut beaucoup chez vous, non ?). Et j’aperçois plusieurs indications pour la route des vins de Moselle, avec de nombreuses invitations à la dégustation… À garder dans un petit coin de l’esprit.

Après une balade dans le centre ville, absolument choupi, mon hôte réfléchit à une bonne adresse pour boire un verre en terrasse et me faire découvrir les vins allemands, quand soudain, il a une illumination : « je sais ce qui va te plaire ! »
IMG_3190

Et, de fait, ça me plaît : sur l’une des places principales du vieux Trêves, un kiosque est installé à l’année, et, chaque semaine, un vigneron de la région y est invité pour y présenter et servir ses vins. Le verre est à 2€, on peut aussi acheter des bouteilles, et surtout, on discute directement avec le producteur.

IMG_3191

Le kiosque en question, juste parfait pour un after-work et de belles découvertes. À quand une telle initiative en France ?

Bon, pour être honnête, je n’étais pas là pour ça, et je n’ai pas particulièrement cherché à travailler mon allemand (et pourtant, un petit rafraîchissement ne serait pas du luxe #schrecklichmädchen).

Mais j’ai trouvé le concept juste génial, et même si j’ai eu du rosé au lieu d’un rouge, et que je ne l’ai vraiment pas aimé, j’y retournerai avec plaisir. Toujours remonter sur le cheval, qu’il paraît.

N., tu as trouvé les bons arguments, je ne vais pas attendre 4 ans pour revenir.

Une question ? Un avis, une remarque sur cet article ? C'est ici !