Jurée du Prix Plaisir Bettane et Desseauve : I did it !

On se demande toujours, devant les rayonnages de bouteilles (non non non, je n’achète JAMAIS mon vin au supermarché) ce que valent les innombrables médailles et récompenses qui ornent quasiment un col sur deux.

Eh bien en mars, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour participer à une partie des dégustations pour le Prix Plaisir, organisé par les deux auteurs du guide éponyme*, j’ai nommé : messieurs Bettane et Desseauve.

C’est donc très curieuse de découvrir les dessous de ces récompenses (qui influent clairement sur nos décisions, ne nous leurrons pas), que je me suis rendue au rendez-vous le vendredi 25 mars, à 11h dans le magnifique caveau de Chemin des Vignes pour la dégustation de 15 vins rouges du Bordelais : nous avions un peu moins de 6 minutes par vin, avec pour chacun, une fiche à remplir, en équipe.

FullSizeRender

Une ambiance magique, ne serait-ce que par le cadre… On est à Issy-les-Moulineaux, à quelques mètres de Paris.

Car nous étions placés, 3 par table : il fallait déguster ensemble puis se mettre d’accord sur nos commentaires, et enfin sur l’éventuelle médaille que nous souhaitions proposer, bronze, argent ou or. Si tel était le cas, nous appelions un « expert », qui testait le vin en lice, et validait ou non notre proposition, avec quelques commentaires très instructifs sur la dégustation**.

IMG_3047

Crachoir, pain, eau : parés pour 90 minutes de dégustation.

Les bouteilles étaient toutes cachées, nous n’avions comme informations que la région, l’appellation et la gamme de prix, en l’occurence, que des vins en-dessous de 15€, le principe de ce prix dit « plaisir ».

À la fin de la séance, presque essoufflés après un tel rythme de dégustation, nous avons eu le droit d’enlever l’aluminium qui recouvrait les bouteilles et de découvrir quels étaient donc ces vins qui avaient retenu notre attention.

Sur les 15 bouteilles de vins rouges de Bordeaux, nous avons proposé 7 médailles : 1 d’or, 2 d’argent et 4 de bronze. Une seule (bronze) a été refusée par l’expert, qui a trouvé le vin en question trop commun.

FullSizeRender

Tadaaa, laquelle d’entre vous repartira couronnée ?

Voici donc les lauréats de notre tablée :

  • Graves, Cabernet-Sauvignon, note de notre table : 4,5/5, proposition de médaille OR => Domaine Xavier et Caroline Perromat, Château de Cérons, 2014, 12€
  • Graves, Cabernet-Sauvignon, , note de notre table : 4/5, proposition de médaille ARGENT => Château de Castres, Château de Beau-Site, 2014, 12€
  • AOP Montagne Saint-Émilion, Malbec, note de notre table : 4/5, proposition de médaille ARGENT => Jean-Noël Boidron, Bonbec, 2014, 11,90€
  • AOP Pauillac, Cabernet-Sauvignon, note de notre table : 4/5, proposition de médaille BRONZE => Mestrezat, La Chartreuse de Croizet-Bages, 2011, 14€
  • Graves, Cabernet-Sauvignon, note de notre table : 3,5/5, proposition de médaille BRONZE => ? (pour celui-ci, je n’ai pas réussi à retrouver la référence, mes excuses)
  • Graves, Cabernet-Franc, note de notre table : 3,5/5, proposition de médaille BRONZE => Château Fougères, Clos Montesquieu, 2012, 14,50€

En fait, passées les notes, et malgré le timing très serré, il s’agissait de débattre pour chacune des médailles : ce ne sont pas des vins « parfaits » qui ont été plébiscités, mais ceux qui sortaient du lot. Et ça, ça me plaît.

Et voici le lien pour la liste complète des résultats :

Le prix, le plaisir, les vins, les médailles.

Honnêtement, la prochaine fois que j’hésite entre plusieurs bouteilles, une médaille du Prix Plaisir fera pencher la balance. Un prix organisé par des professionnels, mais qui laisse la parole aux amateurs et passionnés.

Et puis, j’ai découvert, en regardant un peu l’ensemble des catégories récompensées, que le champagne de Laurent Vauversin, dont j’ai raconté un peu l’histoire ici, a reçu une médaille d’or… #soproud #bonchoix #bravoLaurent

Sur ce, pardonnez-moi mais je dois filer.

C’est le moment de faire le plein de quelques bouteilles, à moins de 15€, et juste pour le plaisir.


Pour en savoir plus sur les médailles qui comptent et celles qui s’achètent : un bon dossier est paru récemment dans La Revue des vins de France N°600 « Que valent les médailles sur vos bouteilles ? ».


*Un guide bien reconnu dans la profession, en concurrence direct avec le non moins célèbre guide Hachette des vins.

**Par exemple : pour mesurer l’acidité d’un vin, on peut pencher la tête en avant juste après avoir recraché (ou avalé, hein, ça arrive) : si on salive, c’est le signe d’une belle acidité !

 

Une question ? Un avis, une remarque sur cet article ? C'est ici !